LE SYNDROME DU CORONASTRESSUS

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email

Quand être stressé affaiblit l’immunité!

En ces temps aussi inédits qu’anxiogènes face au Virus, cet ennemi invisible qu’est le Covid-19, qui ne cesse de se propager, le stress est de plus en plus difficile à contenir et à gérer. Et le stress n’est pas que dans la tête !

Si ressentir de l’anxiété face à une menace est une réaction humaine normale – voire bénéfique parce que mobilisant les ressources de l’organisme grâce à la sécrétion d’adrénaline par les glandes surrénales (générant augmentation du rythme cardiaque et de la pression artérielle, accélération de la respiration, dilatation des pupilles, diminution de l’irrigation cérébrale) -, un stress trop élevé en revanche, n’est pas sans conséquences. En effet, si le danger persiste après l’alerte donnée par le pic d’adrénaline et que les réactions de stress s’intensifient jusqu’à nuire aux occupations normales, les glandes surrénales produisent alors une autre hormone : le cortisol, dont l’action affaiblit entre autres les défenses immunitaires de l’organisme, nous rendant plus vulnérable aux atteintes virales.

Mais dès lors que la menace s’installe et que le stress fait partie de notre quotidien, c’est l’organisme entier qui s’emballe et dysfonctionne. Soyons tous vigilants en cette période difficile…

Pour lutter contre ce stress chronique, trois niveaux sont à considérer en parallèle : l’organisme, le psychisme et l’interface entre les deux.

Du point de vue physiologique, une alimentation adaptée et équilibrée aidera au renforcement du système nerveux et à une meilleure adaptation aux facteurs de stress. Par ailleurs, nous savons aujourd’hui que différents produits naturels, sous forme de compléments alimentaires et de tisanes, ont fait leur preuve organique sur la réduction du stress :

  • Le magnésium limite la montée du cortisol et agit sur les conséquences de cette montée en diminuant notamment la fatigue, l’anxiété et l’épuisement intellectuel lié au stress ;
  • Les vitamines du groupe B et les omégas 3 sont essentiels dans le bon fonctionnement du système nerveux ;
  • La vitamine C est connue pour ses effets régulateurs de la sécrétion du cortisol ;
  • La mélisse, la lavande, la passiflore, l’aubépine… favorisent la détente et la relaxation ;
  • Enfin, des plantes adaptogènes telles que la rhodiole (Rhodiola Rosea) ou le Ginseng permettent de soulager le stress et la fatigue mentale en même temps qu’elles stimulent l’énergie.

Pour ceux et celles qui voudraient acheter des compléments alimentaires, vous pourrez trouver tous les produits énumérés ci- dessus sur le lien suivant : https://copmed.info/2RZDxVT

A l’interface organisme/psychisme : la respiration, la cohérence cardiaque, la méditation, et le yoga aideront à retrouver calme et stabilité émotionnelle, améliorant du même coup un sommeil souvent perturbé par le stress.

Le sport, par la libération d’endorphines (hormones du bien-être) qu’il engendre, permet évidemment de gérer le stress plus facilement.

Enfin sur le versant psychologique, un professionnel peut nous aider : dire et redire ses craintes, les exprimer, être écouté et entendu, contribuera à une diminution du stress et au passage à une action constructive. Le partage avec un professionnel qui pourra expliquer, éclairer les mécanismes et tenir à distance les idées envahissantes, participera également à l’amélioration des relations avec nos proches – d’autant plus en situation de confinement – en sachant même les désangoisser.

Une dernière chose : n’oublions pas de rire, sans modération ni contre-indication…

 

Articles récents

Recevoir l'actualité santé et bien-être

Votre e-mail ne sera jamais cédé à des tiers, il n’a vocation qu’à recevoir des nouvelles de Foods for Mood.

Fermer