Vitamine D3 et Hiver…

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email

Vitamine D3 et Hiver...

Toutes les études montrent que 8 à 9 Français sur dix sont en déficit de vitamine D à la saison froide.

Nous y voilà !!

La raison est simple, les réserves de vitamine D faites l’été sont épuisées à la fin de l’automne.
Même si une exposition régulière au soleil en été fournit, selon la pigmentation de la peau, la surface exposée et la durée d’exposition, entre 2 000 UI et 10 000 UI par jour; ce n’est pas suffisant pour conserver des taux adéquats en hiver, sachant que le corps « consomme » jusqu’à 5000 UI par jour.

Par conséquent, pour maintenir à la saison froide des taux de calcifédiol supérieurs à 30 ng/mL, dont les bienfaits ne sont plus à prouver, il est nécessaire d’ingérer en moyenne 1000 UI de vitamine D3 par jour. En pratique, les doses qui permettent pour la plupart des gens de se situer autour de 30 ng/mL vont de 1000 à 2000 UI par jour lorsqu’on ne s’expose pas au soleil.

Les aliments riches en vitamine D3* ne suffiront pas à combler ce déficit en hiver. Et les conséquences pourraient être désastreuses, tant la vitamine D est indispensable :
– Absorption et fixation du calcium et du phosphore sur les os;
– Croissance osseuse;
– Fonctionnement musculaire;
– Immunité;
– Fonctionnement du système cardiovasculaire et neuronal;
– Moral…

Une supplémentation quotidienne de petites doses, en gouttes (2000 à 4000 UI) s’imposera et sera infiniment préférable aux « mégadoses » en prise unique…

 

*Aliments riches en vitamine D3:
L’huile de foie de morue,
Le hareng,
Les maquereaux,
Les sardines,
Le saumon/la truite,
Le thon,
Le chocolat noir,
Le lait,
Les oeufs,
La spiruline…

Articles récents

Recevoir l'actualité santé et bien-être

Votre e-mail ne sera jamais cédé à des tiers, il n’a vocation qu’à recevoir des nouvelles de Foods for Mood.

Fermer